ELECTRICARS.FR

Tout sur la voiture électrique, hybride, hydrogène et autonome !

5,5 raisons de choisir une voiture électrique

Vous êtes à la recherche d’une nouvelle voiture et vous hésitez entre une voiture électrique et une voiture thermique ?

Vous êtes séduits par la modernité et les perspectives mais vous vous demandez si ce n’est pas « trop tôt » de franchir le pas alors que la part de marché de la voiture électrique n’était que de 1.8% au premier semestre 2019 ?

On vous donne 5 raisons et demi (l’autonomie compte pour un et demi!) pour lesquelles vous devriez choisir une voiture électrique à la place d’une voiture thermique !

Le plaisir de conduire une voiture électrique

Les critères de choix d’une voiture électrique qui reviennent le plus fréquemment sont des critères très terre à terre comme l’autonomie ou les bornes de recharge… on va en parler aussi mais n’oublions pas l’essentiel !

L’essentiel quand on conduit une voiture, qu’elle soit électrique ou non c’est le plaisir et les sensations que celle-ci distille à son conducteur, après tout on conduit en permanence et on ne recharge que de temps en temps !

Or les voitures électriques ont ceci pour elles : 100% de couple dès la premiére rotation du moteur alors que celle-ci n’arrive qu’à 2500 ou 3000 tours pour un moteur thermique !

Quiconque ayant déjà essayé une voiture électrique ne peut s’empécher de sourire dès les premiers tours de roue : c’est absolument grisant, regardez les réaction des passagers de cette Tesla model S !


Si vous n’y croyez pas, regardez les chiffres : la paisible Zoé de base fait le 0 à 100 en 7s contre 6.8s pour une Clio RS soit la plus extréme des petites sportives de chez Renault !

Ne parlons même pas des Tesla qui ne font qu’une bouchée des Porsche GT3 RS et autres Ferrari toujours sur le même exercice, et cela est vrai pour quasiment toutes les voitures électriques : elles ont beaucoup plus la pèche.

Du punch au démarrage donc, mais aussi des reprises phénoménales dignes d’un V8 allemand et une disponibilité de tous les instants font des voitures électriques un bonheur à conduire quelque soit le type de route.

Cout de fonctionnement et d’entretien

De grosses performances donc, mais le plus beau c’est tout ça ne se fait pas au détriment des couts de fonctionnement comme sur les voitures thermiques.

Bien sur, plus vous roulez fort et plus vous consommez d’électricité, mais si on compare les couts de fonctionnement d’une voiture électrique et une voiture thermique, le gouffre continue de se creuser :

  • Meilleure efficience (45% de rendement contre 15% en thermique) : 85% de l’essence mis dans une voiture est transformé en chaleur et en bruit et seulement 15% en mouvement !
  • Cout du carburant : environ 200€ à 250€ pour parcourir 15000km et plus de 1000€ pour du diesel par exemple (source)
  • Cout d’entretien beaucoup plus faible : pas de vidange, moins de pièces qui peuvent tomber en panne, des freins qui durent une éternité grâce au frein moteur électrique

Tous ces élements réunis font qu’une voiture électrique vous coutera beaucoup moins cher au quotidien qu’une voiture thermique

Si elles coutaient beaucoup plus cher à l’achat il y a quelques années, ce n’est plus du tout vrai en 2020 grâce aux aides de l’état et aux efforts des constructeurs : alors pourquoi payer plus cher une voiture moins agréable à conduire?

Le faux problème de l’autonomie de la voiture électrique

Et bien à cause de l’autonomie ! L’autonomie des voitures électriques est trés limitée n’est ce pas ? Pas du tout.

Pour reprendre un exemple le plus représentatif possible (car voiture électrique la plus vendue en europe) une Renault Zoé dispose de 400km d’autonomie réelle (cycle WLTP)

Le nombre de km parcourus par an pour une voiture diesel est de 16000km / an c’est à dire en moyenne 44km / jour (16000/365) et 25km / jour pour une voiture essence (9000/365)

nombre-kilometre-an-france-moyenne
Crédits : statista.com

Autrement dit, avec une zoé on peut passer entre 9 et 16 jours sans recharger ! Et ce alors même qu’on dispose en général d’une prise électrique chez soi, au travail, chez les amis ou dans un parking.

En pratique le soucis d’autonomie des voitures électrique est un faux problème au quotidien, il l’est en revanche quand on veut traverser la France d’un coup mais combien de fois le faites-vous réellement?

Et au quel cas est-ce qu’une pause déjeuner de 1h30 une ou deux fois par an est rédhibitoire? On veut bien vos arguments via la rubrique contact !

La voiture électrique apporte tellement d’avantage que la rejeter à cause d’un cas aussi extreme et rare parait illogique sauf à être VRP et faire 50000km / an.

La voiture électrique est plus autonome qu’une voiture thermique

Il faut en avoir du courage pour écrire de telles choses n’est ce pas? Pas tellement quand on y regarde bien.

L’énorme avantage d’une voiture électrique est qu’elle consomme un carburant que chacun peut produire chez soi : l’électricité.

Si vous disposez d’une maison individuelle par exemple, des panneaux solaires peuvent créer de l’électricité et venir recharger votre batterie, certes cela va se faire à une allure limitée et il faudra plusieurs heures avant de retrouver de l’autonomie mais ça reste possible.


Essayez donc de creuser un puit de pétrole et de raffiner de l’essence ou du diesel pour voir ! En ce sens, la voiture électrique vous rend donc plus autonome car vous pouvez recharger chez vous, seul.

Vous n’êtes donc pas tributaire d’une station service et de son ravitaillement parfois compliqué en cas de grève, de pénuries ou tensions géopolitique car nous ne produisons pas de pétrole en France.

En bonus : on réduit encore ses couts de fonctionnement étant donné que l’électricité produite par des panneaux solaires est gratuite (si les panneaux sont déjà amortis sinon elle le devient au bout d’un an environ) et on participe à l’indépendance énergétique du pays, la France sachant produire de l’électricité mais pas de pétrole.

Bref, on n’est plus dépendant des stations service et on peut rouler gratuitement avec une voiture électrique alors que le prix de l’essence est voué à augmenter encore et toujours.

Sur une période de 20 ans par exemple, l’écart est de plusieurs dizaines de milliers d’euros économisés et donc plus d’autonomie et de liberté.

La dépréciation inférieure d’une voiture électrique

Acheter une voiture thermique neuve aujourd’hui, à part dans certains cas particuliers comme les gros rouleurs est une bétise à plusieurs égards et notamment économiquement.

Outre le fait que les voitures électriques sont de plus en plus demandées et donc perdent moins de valeur avec le temps (essayez donc de revendre un diesel d’occasion, on en reparle après) le coup de guillotine risque de venir des autorités.

En effet, si les voitures thermiques sont encore admises aujourd’hui, ce n’est qu’une question de temps avant que celles-ci ne soient bannies des villes Françaises et européennes, temps de plus restreint au vu de l’urgence écologique.

Or, si une voiture n’a plus le droit de rouler ou alors de façon très restreinte, je vous laisse imaginer l’impact que cela aura sur la demande et donc son prix de revente qui risque de froler le ridicule d’ici quelques années.

A moins bien sur que vous n’investissiez dans une Jaguar Type E ou une Porsche 911 à refroidissement à air ou toute autre voiture ayant de l’intérêt chez les passionnés d’automobiles !

Les voitures sans réel attrait historique, esthétique ou autre, elles seront vouées à alimenter les casses automobiles de France et de navarre, pendant que leurs anciens propriétaires se rueront sur les voitures électriques, hybrides ou tout simplement celles qui auront le droit de rouler.

L’écologie

Et oui, on n’allait tout de même pas oublier l’écologie non ? En général il y a deux sortes de réactions face à cet argument : ceux pour qui c’est important et je n’ai donc aucun effort à fournir pour vous convaincre de ce qui est une évidence pour vous.

Il y a aussi les autres, ceux qui ne sont ni des climatosceptiques, ni des écolos bobos avec barbe longue, bonnet et panier de légumes ancien bios à la main : ils ont juste d’autre préoccupations et sont persuadés que ce n’est pas leur Clio DCI qui va foutre en l’air la planète.

voiture-electrique-renault-zoé
Ce serait pas mieux d’avoir une Zoé à la place de votre mazout ?

A ceux là, j’ai envie de dire : vous avez raison, ce n’est pas une voiture électrique de plus ou de moins qui va changer quoi que ce soit, de même que ce n’est pas un feu rouge grillé ou un sens interdit vite fait qui va mettre en danger la société.

Non ce qui la met en danger c’est quand des personnes pourtant bien conscientes du problème refusent de prendre action : les tonnes de CO2 que vous n’émetterez pas, aditionnées à celles de tous les autres qui passeront à l’action finira par faire la différence et permettre de vivre dans des villes moins polluées, plus calmes et plus humaines.

N’oubliez pas que les industriels et les politiques observent le comportement des citoyens et agissent en conséquence : un shift de la demande permettera des prises de décisions et une réaction en chaine insoupçonnée.

Plus globalement, et même s’il s’agit plutôt d’une question philosophique et moralisante qui n’a pas forcément sa place sur un blog automobile : voulez-vous être partie intégrante du problème ou de la solution?

Notez cet article !
[Total: 1 Moyenne : 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page