ELECTRICARS.FR

Tout sur la voiture électrique, hybride, hydrogène et autonome !

BMW i3 : la bonne occasion en 2020 ?

La BMW i3 est une voiture électrique très particulière et l’une des plus clivante du paysage automobile européen.

A la fois citadine, monosopace, mais avec des performances de GTI et le premium des grandes berlines en plus d’un look de concept car échappé d’un salon.

Sa production ayant commencé en 2014 et bien qu’étant placée à des tarifs élitistes à sa sortie (et encore en 2020) on peut désormais en trouver sur le marché de l’occasion entre 15000€ et 20000€ selon le kilométrage et les options pour un modèle de première (60Ah) ou de deuxième génération (94Ah).

L’occasion donc sur electricars après avoir fait le tour des voitures électriques les moins chères de parler de cette superbe petite voiture électrique qu’est la BMW i3 certes bien plus chère mais également bien plus aboutie.

BMW i3 : l’avant-gardiste

Je ne vais pas revenir dans le détail sur la conception particulière de la BMW i3, sachez cependant que les ingénieurs de la marque bavaroise ont fait un travail remarquable dans la conception.

Châssis en aluminium, coque en composite carbone injecté de plastique… la conception de cette BMW i3 est digne d’une supercar afin d’obtenir une base légère et optimiser ainsi à la fois la consommation, l’autonomie et les performances.

L’i3 dispose également d’une option unique : le REX (Range Extender) qui ajoute un moteur thermique bicilyndre à la voiture afin de recharger sa batterie exactement comme un groupe électrogène et de supprimer ainsi toute anxiété liée à l’autonomie.

Enfin, et c’est essentiel pour le passionné d’automobile que je suis : la BMW i3 reste une BMW à part entière : propulsion, 170ch pour 1,2tonnes, un train avant précis et un plaisir de conduire qui n’a rien à voir avec les autres voitures électriques avant tout pensées pour être sobres.

C’est là tout l’intérêt d’une bonne conception de départ offrant rigidité, agilité et légerté : le poids c’est l’ennemi et c’est ce qui fait défaut à beaucoup de voitures électriques à cause de leur batteries.

Une i3 elle pèse un poids comparable à une Clio du même gabarit (1250kg sans Rex) et permet avec ses 170ch et 250Nm de couple de faire le 0 à 50km/h plus vite qu’une M3 e92 et son moteur V8 !

BMW i3 : le fond ET la forme

A cette conception ultra innovante, la BMW i3 ajoute un look d’enfer et très clivant : vous ne trouverez pas d’avis modérés ou tièdes sur cette voiture, elle divise entre ceux qui l’adorent (j’en fais partie) et ceux qui la détestent.

BMW a eu l’audace de garder un style très proche du concept car présenté en 2011 et reste encore en 2020 l’une des voitures les plus modernes et intéressantes du point de vue du style réalisé par Benoit Jacob un designer Français qui parle ici du design de la bmw i3.

i3-concept-2011

Enfin parlons de l’aspect écologique très poussé dans cette i3 puisqu’elle emploi un maximum de matériaux recyclés ou recyclables (chanvre, bois, tissus, cuir tanné à l’huile d’olive…) et que l’usine qui la produit est alimentée par des énergies renouvelables comme les éoliennes.

Attention, recyclable ne veut pas dire qualité au rabais bien au contraire, l’intérieur de la i3 est sublime au regard et au toucher et fait passer les voitures électriques classiques pour des reliques d’un autre temps, un peu comme tesla avec sa model 3 et son style (trop?) épuré.

i3-interieur

Bref, un intérieur technologique, épuré, premium et écologique au design aérien et qui ne dénoterait pas au MoMa (Museum of Modern Art)…

Tous ces aspects font de la BMW i3 une voiture unique dans la production automobile mondiale et c’est en grande partie ces aspects qu’on retrouve dans son prix puisqu’il faut rentabiliser l’énorme budget de recherche et développement qui a été nécessaire à sa conception.

Une BMW i3 d’occasion en 2020 ?

Comme je le disais en introduction, on retrouve aujourd’hui pas mal d’annonces pour des BMW i3 d’occasion entre 15 et 20000€ ce qui rend accessible au plus grand nombre ce petit bijou bavarois (oui je suis fan de l’i3… mais je reste objectif)

Faut-il alors se laisser tenter par une BMW i3 d’occasion ?

Oui ! Indéniablement, l’i3 est l’une des meilleures choix de voitures électriques en occasion en 2020 et ce pour plusieurs raisons :

Technologie & Qualité

Si BMW n’a pas toujours été à la hauteur de sa réputation, notamment au milieu des années 2000, le bavarois a depuis bien corrigé le tir et nous gratifie d’une superbe réalisation.

C’est simple, dans cette gamme de prix en occasion, ses concurrentes (Zoé, C zero, Nissan Leaf, VW E-UP…) donnent l’impression d’être de vulgaires bouts de plastiques sans âme ni égard pour leurs passagers.

A cela, ajoutez toutes les innovations précédemment citées et encore inégalées aujourd’hui à part peut-être par Tesla, et vous comprenez en quoi une i3 est un objet très particulier.

Look & personnalité

Particulier, c’est aussi le bon terme pour décrire la personnalité de la BMW i3 : un look très tranché et qui donne une sacrée bouffée d’oxygène dans un paysage automobile ou comme dirait mon père « toutes les voitures se ressemblent ».

bmw-i3-blanche

Et bien, certainement pas la i3 : avec ses découpes de vitres particulières, ses portes antagonistes et sans bordures, ses jantes de 19″ de série elle inspire aussi bien l’agressivité traditionnelle BMW qu’une grande modernité vous donnant l’impression de conduire un concept car tous les matins.

Je suis peut-être trop dythyrambique sur le style de cette BMW i3 et je sais que beaucoup détestent justement ce style destabilisant, mais je pense que l’automobile en plus d’avoir une fonction de déplacement pure doit aussi être un objet de désir, intéressant, intriguant et passionant.

L’i3 est avant-gardiste et remplit à merveille cette description ce qui la rend et la gardera désirable des passionnés d’automobile durant de longues années.

Plaisir de conduire

Si certaines voitures électriques comme les Tesla (tous modèles confondus) mettent l’accent sur le plaisir et la performance, c’est évidemment également le cas de BMW qui a construit toute son image de marque sur le plaisir de conduire avec son slogan « The ultimate driving machine ».

Et bien l’i3 a beau être une citadine électrique, elle reste une BMW à part entière puisqu’il s’agit d’une propulsion (unique dans le segment) et avec ses 170ch et ses 1200kg en vous donne pour votre argent.

Praticité

Si elle est moins polyvalente qu’une Zoé par exemple en raison de son coffre de 260cm3 contre 380 pour la Française, la BMW i3 reste tout de même pratique au quotidien avec sa forme de monospace, sa banquette rabattable ou ses portes pratiques pour charger des objets encombrants.

bmw-i3-coffre-banquette-rabattue

Sa taille réduite, son rayon de braquage record (merci les roues de vélo) et son plancher plat à l’avant et à l’arrière sont aussi des points qui paraissent secondaires au premier abord mais qui sont en réalité bien pratiques au quotidien.

Quels sont les défauts de la BMW i3 ?

Vous l’aurez compris, j’aime beaucoup cette petite saucisse de Bavière mais il faut tout de même lui reconnaître des défauts importants :

Autonomie & Charge lente

Premièrement, à ce prix vous aurez au mieux la batterie de 94Ah et plus probablement celle à 60Ah qui ne donne en conditions réelles et avec l’usure de la batterie (selon le kilométrage) entre 90 et 130km d’autonomie.

C’est suffisant si vous avez la possibilité de vous recharger fréquemment, chez vous ou au travail mais si les trajets autoroutiers sont votre quotidien cela va vite devenir très pénible.

D’autant que la version 60Ah ne dispose pas de prise CCS pour une recharge rapide… bref un trajet de 300km fait en 2h30 par une voiture thermique vous demandera 7 à 8h avec ce modèle…

recharge-type-2

La version 94Ah fait mieux évidemment mais est plus chère et ma foi la différence d’autonomie n’est pas non plus énorme avec un petit 25% en mieux, pas de quoi sauter au plafond donc.

Il vous reste l’option du REX qui non seulement double l’autonomie mais vous permet également des arrêts courts, le temps de remplir le petit réservoir et de repartir… mais avec un surcoût à l’achat important et 150kg en plus à traîner en permanence.

A noter aussi que le Rex a connu quelques soucis de fiabilité au lancement en 2014 et qu’il nécessite un entretien de véhicule thermique classique (vidange huile, liquide de refroidissement, bougies, encrassement…) et qu’il vous prive également de la pastille verte.

La présence du moteur thermique, même s’il ne propulse pas directement la voiture et agit comme un générateur qui recharge la batterie vous fait redescendre en critair’ car la voiture rejette 35gr de CO2 aux 100km !

Les portes antagonistes

Autant ces portes rendent l’i3 unique et permettent selon les utilisation une facilité d’accès à bord digne d’une camionette avec des portes coulissantes, autant elles peuvent s’avérer agaçantes dans un usage urbain.

i3-portes-antagonistes

Le problème des portes et qu’elles ont besoin d’être grandement ouvertes ce qui n’est pas toujours possible dans un parking public ou un box serré ou il faut « se faxer » dans la voiture comme dirait Gad Elmaleh.

Bref, si vous passez votre temps dans les parkings avec des enfants ou adultes au places arrières l’i3 va vite vous agacer.

Au contraire, si vous habitez en maison et que vous installez un siège enfant derrière, les portes antagonistes sont géniales car vous avez un accès bien plus facile et agréable, c’est pour cela que vous trouverez sur le net autant d’avis eux aussi antagonistes.

Conclusion : Faut-il acheter une BMW i3 d’occasion en 2020 ?

Pour conclure cet article, je dirais que cela dépend bien sur de vos priorités.

Si vous recherchez une voiture électrique simplement pour vous déplacer au moins cher, l’i3 n’est pas un bon choix.

Quand on voit qu’une Skoda Citygo ou ses soeurs jumelles VW E-Up & Seat Mii sont disponibles à 22000€ neuves desquels vous pouvez déduire 7000€ d’aides de l’état… cela ferait une voiture neuve à 15000€ et avec un bon 300km d’autonomie soit facilement le double de l’i3 !

Skoda-citigo-iv

Loin d’être de mauvaises voitures, elles font pourtant pâle figure face à l’i3 si on accorde de l’importance à d’autres critères comme la qualité des matériaux, le design et le plaisir de conduite.

Rouler en BMW i3 c’est rouler différent (voir exubérant car elle attire l’oeil de petits et grands) et dénote d’une recherche de plaisirs sensoriels et d’une dimension artistique en plus des aspects utilitaires.

Et à ce prix en occasion, allier le plaisir au pratique, vous ne devriez pas hésiter.

Notez cet article !
[Total: 2 Moyenne : 4.5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page